Archives pour la catégorie Montréal, Maine & Atlantic (MMA)

Du jaune armure au Québec: de passage ou pour plus longtemps?

Quatre anciennes SD90MAC-H2 d’Union Pacific, portant toujours leur peinture jaune armure originale, ont traversé le Québec pendant le mois de novembre en route vers les ateliers de Derby (Maine).

Les deux premières ont passé au début du mois en portant ls iniatiales ALCX 8542 et 8555. Elles sont arrivées en provenance du Paducah & Louisville Railroad.

Les deux autres, la 8534 et la 8560, sont passées la semaine passée pour les rejoindre au Maine.

Selon la rumeur la plus persistante qui circule, les travaux qu’elles vont subir pour un client externe n’en feraient plus des SD90MAC-H2 quand elles vont resortir de l’endroit.

D’après nos observations, la 8560 était à Waycross (Géorgie) au début du mois avant de remonter au milieu du mois vers le New Jersey, puis le triage Serkirk de CSX situé dans l’état de New York pour y joindre la 8534 qui était dejà sur place depuis quelques jours. Sur certaines photos, on peut même constater qu’elles ont été couplées ensemble à Selkirk avant de passer par Farnham le 22 novembre.

Les quatre seraient maintenant rendues à destination, puisqu’il y aurait maintenant quatre SD90MAC-H2 sur place, d’après ce qu’il a signalé sur un forum.

Sur place, mais y faire quoi?

Concernant ce mystérieux client externe du MMA / Railworld, les initiales ALCX utilisées lors de leur transfert via CSX, l’ancien Delaware & Hudson et le MMA sont listées comme étant celles de (Rio Tinto) Alcan. Rappelons que cette dernière est propriétaire du chemin de fer Roberval Saguenay. Sans avoir aucune confirmation, il est irréaliste de voir ces grosses « 6 essieux » devenir des locomotives de manoeuvre d’usine (« shop switchers »), mais il est possible de croire qu’elles puissent trouver un nouvel emploi sur le « shortline » du Saguenay pour remplacer plusieurs « 4 essieux » à la fois. Indiana Railroad, Iowa Interstate et Florida East Coast sont des exemples de chemins de fer régionaux à avoir employé cette voie.

Toutefois, il a été rapporté que les initiales ALCX auraient été réassignées à Allegheny Creative Energy Solutions. Peu d’informations sont connues concernant cette entreprise, outre qu’il s’agirait d’une firme d’énergie alternative originaire de Pottstown (Pennsylvanie) et qu’elle possède des lobbyistes à Washington comme bien d’autres compagnies.

Il y a quelques temps, Railworld / MMA avait démantelé plusieurs F40PH-2, qui constituaient autrefois le coeur de la flotte d’Amtrak, pour reconditionner des locomotives polonaises. Une possibilité similaire avec les SD90MAC-H2 n’est pas à écarter, mais leurs 6000 HP en font plutôt des sujets potentiels (après une possible mise à jour chez MMA) à l’exportation vers les chemins de fer miniers de l’Australie, dont certains sont la propriété de… Rio Tinto (Alcan).

Dossier à suivre…

Bombardier augmente sa présence montréalaise

La scène ferroviaire est en perpétuelle évolution. L’une des derniers faits à confirmer ceci est que les employés d’American Motive Power (AMPX) de Pointe-St-Charles sont en train d’intégrer les rangs de la famille Bombardier. Ainsi, l’enseigne Alstom qui y trône depuis quelques années, malgré que l’entreprise n’y opère plus depuis longtemps, devrait disparaître éventuellement.

Toujours en parlant de la métropole, l’AMT a effectué les premiers tests sur voie avec la première de ses 20 nouvelles ALP-45DP. Malgré que son look et ses nombreuses flûtes soient loin de faire l’unanimité, la 1350, a opérée le 18 juillet sur la ligne électrifiée de Deux-Montagnes avec la 1329.

Par ailleurs, le gouvernement du Québec a reçu une demande pour un certificat d’aptitude pour opèrer la fin actuelle de la subdivision St-Guillaume du MMA (au Nord du CN à Ste-Rosalie) comme étant le Chemin de fer du terminal de Ste-Rosalie.

Sur une note moins rejouissante, le chemin de fer Hull-Chelsea-Wakefield a encore subi une malchance avec son tronçon. Lors des pluies historiques de la fin de semaine de la St-Jean-Baptiste, la voie menant à Wakefield a été victime d’une glissement de terrain arrachant tout sous les rails. (Plus de détails à venir.)

Dans les derniers semaines, il a été rapporté que le plus grand actionnaire du Canadien National est maintenant rien moins que le multi-millardaire derrière Microsoft, Bill Gates. Au mois de février, il detenait environ 10% des actions de l’entreprise, soit une valeur estimée à 3.2 milliards $.

Du côté de Via Rail Canada, un débat animait fanatiques et modelistes quant à la couleur réelle des locomotives P42DC. Sur la photo suivante du train 65 reliant Montréal à Toronto, le 11 juin dernier, alimentés par les locomotives en ordre séquentiel 917 et 918, on ne peut que constater le grand écart de couleurs entre l’original décoloré et les retouches.

VIA 918

Concernant justement la destination de ce dernier, la gare Union de Toronto, celle-ci subit des rénovations depuis quelques mois. Outre la fermeture de certains commerces de longue date à l’intérieur, tel le restaurant Harvey’s, un article intéressant du Globe and Mail explique les travaux qui visent à l’agrandir par l’intérieur. Comme on peut le constater, si on est attentif en marchant le long de la rue Bay (face au terminus de GO Transit), des travaux visent à creuser en dessous pour augmenter la capacité de la gare.

Gare UnionGare Union
Gare UnionGare Union
Photos: courtoisie de NewLook Forever

Par ailleurs, c’est ce mardi qui VIA va commencer à utiliser la nouvelle gare de Smiths Falls, près d’Ottawa.

Toujours parlant de VIA, la société d’état a connu sa part de malchances dans les dernières semaines, lorsqu’un de ses trains a subi une collision mortelle à St-Tite le 12 juin dernier et un autre, le 71 qui circule entre Oshawa et Windsor, a déraillé à Glencoe (Ontario) suite à un accident avec un camion pickup.

Pour sa part, les entrepreneurs travaillant pour la TTC ont commencé à creuser le tunnel pour la nouvelle extension de 8.6 km du métro torontois entre l’actuelle station Downsview et le Vaughan Corporate Centre, près de la route 7, dans la région de York.

C’est le 18 juin dernier qu’a eu lieu le premier voyage officiel du nouveau train passager du Massif. Le nouveau convoi relie la gare du Palais à Québec et le complexe récréo-touristique de Charlevoix. Comme avec les trains antérieurs, tel le défunt Tortillard, il emprunte la seul voie du secteur, soit l’ancienne subdivision Murray Bay du CN appartenant au Chemin de fer Charlevoix.